Le blog Sommeil de bébé

Le cododo, pour ou contre ? Les avantages et les risques du cododo

Souvent pratiqué, mais souvent décrié aussi, le cododo a de nombreux avantages, comme des inconvénients non négligeables. Alors, est-ce fait pour vousC’est le genre de sujet sur lequel tout le monde aime donner son avis – toujours très tranché – et sur lequel jamais personne ne tombe d’accord. De quoi perdre les jeunes parents qui s’interrogent sur cette pratique. Pour vous faire une idée objective, tour d’horizon des avantages et des inconvénients du cododo.

Qu’est-ce que le cododo ?

Cette pratique, dont le nom est tiré de l’anglais « co-sleeping », est de plus en plus répandue en France, et consiste à faire dormir son bébé avec soi, dans la même chambre, voire dans son lit.

C’est une pratique recommandée par le Ministère de la Santé, mais dans sa version « partage de chambre ». Il rappelle que les lits d’adultes ne sont pas adaptés au sommeil de l’enfant (source).

Autres pays, autres mœurs : dans certains pays du monde, il est considéré comme cruel de faire dormir un bébé seul dans sa chambre !

Les inconvénients du cododo

Autant commencer par les choses qui fâchent : en matière de cododo, l’inconvénient majeur est plutôt un risque majeur, surtout quand il s’agit du partage de lit. L’adulte qui dort est en sommeil profond, et il peut oublier la présence du bébé à ses côtés. S’il bascule, il peut lui-même étouffer son enfant. Sans oublier qu’entre le matelas qui peut n’être pas assez ferme, les draps, les oreillers ou les couettes, le lit de l’adulte est peuplé de dangers pour le bébé.

Des études montrent également que les enfants qui partagent le lit des parents ont un risque cinq fois plus élevé de mort subite du nourrisson.

Sans compter que les enfants un peu plus grands peuvent avoir un sommeil très agité et beaucoup bouger en dormant : impossible pour l’adulte de se reposer sereinement dans ces conditions !

Des études montrent que les risques de mort subite du nourrisson sont cinq fois plus élevés lorsque bébé dort dans le lit de ses parents. On recommande le cododo dans un berceau adapté.

Ensuite, de nombreux pédiatres avancent que l’enfant n’a pas de besoin spécifique de dormir avec ses parents. Si cela peut le rassurer ponctuellement en cas de stress, rien ne prouve que ce soit récurrent. Et bien souvent, il s’agit surtout d’une envie des parents de garder leur tout-petit près d’eux, qui ont un peu de mal à accepter que ce soit une petite personne à part entière, qui a besoin de prendre ses marques qu’il faut qu’ils lui laissent un peu de latitude !

Certains spécialistes pointent du doigt également une difficulté plus grande de l’enfant à apprivoiser son propre sommeil s’il est en permanence avec ses parents. L’enfant a besoin de savoir qu’il est en sécurité dans sa chambre, dans son lit, et le fait de dormir avec ses parents peut s’avérer contre-productif en ce sens.

Et enfin, si le lit conjugal est transformé en permanence en lit familial, adieu l’intimité pour les parents ! Les nuits sont déjà assez chaotiques la plupart du temps les premiers mois, alors pouvoir se retrouver tranquillement entre adultes, en couple, sans enfants, c’est salutaire !

Et ses avantages

Les nuits des premiers mois peuvent s’avérer chaotiques. Entre les pleurs pour manger, les pleurs parce que la couche est sale, ou simplement les pleurs « de décharge », le sommeil des parents est particulièrement mis à mal. Avoir bébé au plus près, c’est un grand soulagement « logistique », qui nécessite plus ou moins d’organisation selon que votre enfant est allaité ou non.

En cas d’allaitement, et notamment avec un berceau de cododo, il est extrêmement facile pour la maman d’allaiter tout en se rendormant, et le bébé, une fois rassasié, peut se rendormir aussitôt. Cela peut paraître futile, mais même vingt minutes grappillées de cette manière peuvent être très précieuses.

Si votre enfant prend des biberons, un minimum d’organisation vous permettra de « rentabiliser » au maximum la présence de bébé dans votre chambre : préparez l’eau dans le biberon en avance, et ayez toujours une boîte avec la dose de lait appropriée. Si votre enfant boit son lait réchauffé, il vous suffit de prévoir le chauffe-biberon dans la chambre, et le tour est joué. Et si votre enfant aime boire le lait à température ambiante, c’est encore plus simple. Vous préparez le mélange, et vous installez douillettement dans votre lit avec bébé. Vous le calez sur votre épaule le temps qu’il fasse son rot, et vous pouvez grappiller quelques précieuses minutes de sommeil.

Parfois, les enfants sont simplement inconsolables, sans explication aucune. On peut passer des heures entières en les laissant dans leur lit, à essayer de les rassurer en vain. Et c’est un peu magique de simplement les poser dans le lit parental, et les voir se rendormir en quelques secondes. Cet endroit les rassure, et si cela peut éviter à un parent épuisé de s’endormir assis par terre, le visage calé contre les barreaux du lit, alors c’est une solution à privilégier !

L’avantage majeur de cette pratique, outre le côté rassurant pour l’enfant, reste encore et toujours l’économie de sommeil. Et chaque nouveau parent sur terre sait à quel point chaque minute de gagnée est précieuse !

Alors, on fait quoi ?

Si vous sentez que ce petit bout entre vous (ou dans son berceau de cododo) empiète malgré vous sur votre intimité, que votre sommeil, finalement, n’est pas forcément meilleur (voire pire !), et que vous ne vous sentez pas à l’aise de faire « sommeil commun » avec votre enfant, alors, sans remords, faites-le dormir dans sa chambre. Il n’y risque strictement rien, apprendra à dormir seul comme tous les enfants du monde l’apprennent un jour, et vous vous sentirez mieux. Et nul doute qu’un parent épanoui et serein vaut bien mieux qu’un parent stressé pour un enfant !

A contrario, si vous arrivez malgré tout à maintenir une intimité suffisante (pas de partage de lit, et bébé derrière un paravent par exemple), que votre enfant a un sommeil réparateur et apaisé, et que vous parvenez vous aussi à vous reposer plus, alors le cododo est fait pour vous ! Du moment que vous respectez scrupuleusement les règles de sécurité, et que toute votre famille s’épanouit dans cette pratique, vous n’avez aucune raison de vous en priver !

Le cododo, pour ou contre ? Les avantages et les risques du cododo
5 (100%) 4 votes

Votre avis sur l'article