Voilà LA question que se pose tout jeune parent lorsque vient le moment où bébé passe la première nuit dans sa chambre. Un nouveau-né peut passer jusqu’à 18 heures par jour à dormir, par tranches de 3 ou 4 heures (c’est une moyenne !). Il est donc indispensable de s’assurer que la température de sa chambre lui offre les conditions optimales pour un sommeil réparateur.

Les recommandations officielles

Les recommandations officielles du Ministère de la Santé fixent une fourchette de température entre 18°C et 20°C (source). Elles entrent dans le cadre de la prévention contre la mort subite du nourrisson (MSN) et la mort inattendue du nourrisson (MIN). Autant dire que ce n’est pas un sujet à prendre à la légère.

Pourquoi ces températures ?

Tout simplement parce qu’à la naissance, le système de thermorégulation des bébés n’est pas arrivé à maturité.

Petite explication scientifique : l’hypothalamus (partie du cerveau qui abrite la glande permettant la régulation thermique du corps) n’est tout simplement pas encore en fonction à la naissance de votre enfant. Pendant ses huit premières semaines de vie, votre tout-petit est tout simplement incapable de régler sa température seul ! (sans compter que la peau de votre enfant est très fine, ce qui facilite grandement les échanges thermiques avec son environnement).

Quels sont les risques à ne pas respecter ces recommandations ?

Ces seuils de confort sont fixés afin de limiter au maximum les écarts de températures pour l’enfant. Outre les risques de mort subite ou mort inattendue du nourrisson, qui sont une source d’angoisse terrible pour tout jeune parent, une température trop élevée entraîne une hyperthermie de l’enfant, ainsi qu’une déshydratation. Votre bébé est très sensible à la chaleur ! Une ambiance surchauffée peut aussi avoir des conséquences sur la respiration du tout-petit : un air trop sec peut irriter ses voies respiratoires, et entraîner une sècheresse de la peau.

A contrario, une température trop fraîche est aussi très difficile à gérer pour le nourrisson : c’est la raison pour laquelle les maternités vous semblent surchauffées. À la naissance, mettre un bébé nu dans une pièce chauffée à 23°C lui fera le même effet que si vous étiez nu…dans une pièce à 0°C !

Et comment habiller bébé pour la nuit ?

Entre 18°C et 19°C, sous réserve d’une chambre bien isolée et sans aucun courant d’air, il faut habiller bébé d’un body à manches longues, d’un pyjama épais, et d’une gigoteuse épaisse.

À 20°C, vous pouvez troquer la gigoteuse épaisse contre une plus légère (mais ne passez pas encore au modèle d’été !)

Ensuite, à vous d’adapter ces recommandations en fonction de votre enfant. S’il a les pieds froids malgré les épaisseurs, ajoutez une petite paire de chaussettes, et voyez si c’est plus confortable pour lui. Et si vous constatez qu’il transpire, alors gardez les chaussettes, et troquez la gigoteuse épaisse contre une plus fine.

Comment faire en cas de fortes chaleurs ?

En tant qu’adulte, il nous est beaucoup plus simple de gérer un temps très froid (on monte le chauffage ou on ajoute une couverture, voire même des chaussettes en pilou !), qu’une canicule. Pour votre bébé, c’est exactement la même chose. Et vous avez beau être le plus prudent et le plus précautionneux possible, à moins d’avoir la chance d’habiter une maison extrêmement bien isolée, ou qui conserve le frais en été, parfois, malgré tous vos efforts, il fait CHAUD dans la chambre de bébé !

Que faire dans ce cas ? Eh bien, comme pour vous : il faut enlever des épaisseurs.

Entre 22 et 23 °C : habillez bébé d’un body à manches longues, et d’un pyjama léger, ou d’une gigoteuse légère.

De 24 à 25°C : optez pour un body à manches courtes, avec une gigoteuse légère, ou un pyjama léger, à manches courtes.

Au-delà : comme pour vous, bébé ne supportera pas beaucoup d’épaisseurs ! Un body à manches courtes, ou un t-shirt lui suffira. N’oubliez pas que la couche lui tient déjà chaud !

Il est évidemment plus facile de définir la température de la chambre de bébé en hiver qu’en été quand le mercure grimpe ! Il faudra alors enlever des couches à bébé pour qu’il ne souffre pas de la chaleur.

Dernières recommandations et astuce

Il est primordial d’hydrater régulièrement votre enfant. Comme dit plus haut, la chaleur entraîne une perte rapide d’eau chez l’enfant, et il est incapable de se rendre compte seul qu’il a soif ! Proposez-lui un biberon d’eau, ou le sein si vous l’allaitez, à intervalles réguliers, même en dehors des « heures de repas ».

Pensez également à bien aérer régulièrement la chambre de votre enfant (comme le reste de la maison d’ailleurs !). Renouveler l’air est indispensable pour éviter la prolifération des bactéries et des microbes. Sans compter les éventuelles allergies dues à la poussière et aux acariens.

Renouveler l’air en aérant régulièrement est très important pour éviter la prolifération des bactéries et des microbes.

Petite astuce pour vous assurer que votre bébé n’a pas trop chaud : pour ne pas le réveiller, glissez un doigt dans son cou, au creux de la nuque. Vous verrez rapidement s’il transpire, voire même s’il a de la fièvre. (attention à ne pas avoir vous-même les mains froides, sinon… préparez-vous à un réveil en fanfare !)

En conclusion

Gardez toujours en tête les recommandations officielles comme base, même si, comme toujours avec les bébés, tout est affaire d’ajustements ! Votre bébé ne ressemble à aucun autre, et il y a fort à parier qu’il ne rentre pas tout à fait dans les cases ! Et en ce qui concerne la régulation de la température, c’est aussi affaire de patience : votre enfant ne sera capable de la gérer naturellement qu’entre 18 mois et 2 ans en moyenne. Mais pas d’inquiétude, comme tous les parents, vous apprendrez rapidement à connaître votre enfant, et repérer ce qui est confortable pour lui, et ce qui l’est moins. Faites-vous confiance !

Sources de l’article :

  1. https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-des-populations/enfants/article/la-sante-de-votre-enfant-au-quotidien
Quelle est la température idéale pour la chambre de bébé ?
5 (100%) 8 votes

Votre avis sur l'article